Comment réussir son hivernage ?

Comment réussir son hivernage ?

L’été touche à sa fin, il est grand de préparer son bateau pour l’hiver et d’effectuer un hivernage en bonne et due forme. Cette préparation vous permettra de faciliter la remise à l’eau de votre bateau au printemps suivant mais elle vous permettra également de prévenir toutes les éventuelles pannes qui peuvent survenir durant vos prochaines croisières.

Pour ce faire, nous vous proposons une liste d’étapes à suivre et de produits à utiliser pour préparer au mieux votre bateau pour passer cette période d’hivernage sereinement.


La stabilisation de votre carburant est une première étape importante afin de le protéger contre l’oxydation mais aussi pour faciliter le démarrage de votre moteur après cette période d’inactivité. En plus de cela, l’ajout d’additif permettra de réduire toutes les émissions mais aussi d’éliminer l’accumulation de carbone.


L’antigel est à utiliser uniquement sur les moteurs in-bord. Il suffit de plonger le tuyau d’arrivée d’eau de mer dans le bidon d’antigel pour que celui-ci soit efficace dans l’ensemble des circuits. Il sera nécessaire de rincer à nouveau le moteur à l’eau douce afin de l’évacuer par le pot d’échappement à l’arrivée du printemps.
Pensez également à utiliser un liquide de refroidissement capable de protéger les circuits de refroidissements contre le gel.

 

 

 

Il est nécessaire de vérifier le bon fonctionnement des ventilateurs et des aérateurs avant l’hivernation. Le déshumidificateur est une solution afin de maintenir la qualité de l’air et ainsi empêcher l’apparition de moisissures et d’odeurs à bord. Pensez également à laisser ouverts les coffres et placards durant toute cette période.

 

 

 

Chaque produit d’entretien a un rôle spécifique et ils vont vous permettre de nettoyer et protéger votre bateau durant l’hivernage. Tout doit y passer : pont, console, coussins, drisses, intérieur et extérieur. Pour l’intérieur, un nettoyant multi surface est à utiliser. Tandis que pour l’extérieur, un produit nettoyant coque et pont est suffisant.

Il est recommandé de vidanger l’huile moteur toutes les 100 heures de fonctionnement ou au moins une fois par an. Cette opération peut être effectuée par un professionnel mais en réalité cela est très simple. Il vous suffit de suivre les étapes que nous allons vous présentez par la suite pour économiser une visite chez un spécialiste !

Avant de débuter la vidange, il est conseillé de vous protéger ainsi que protéger votre bateau de l’huile qui pourrait chuter. En effet, cette dernière est très difficile à nettoyer. Tout d’abord, concernant votre bateau, nous vous conseillons de protéger le compartiment moteur ainsi que le plancher à l’aide de papiers journaux, d’une bâche ou encore à l’aide de papiers absorbants. Concernant votre protection individuelle, nous vous conseillons le port d’équipements de protection individuelle suivants : un masque ainsi que des gants afin de vous protéger de l’huile et de ses vapeurs.

Enfin la dernière étape avant de débuter la vidange sur votre moteur consiste à faire tourner votre moteur une dizaine de minutes afin de chauffer l’huile et ainsi augmenter sa fluidité, puis le couper.

Comment réussir son hivernage

  • Moteur in-board :

Afin d’effectuer la vidange de votre moteur in-board, il est nécessaire d’aspirer l’huile avec une pompe électrique ou manuelle. Placez une extrémité du tuyau dans le tube de la jauge et l’autre dans un bidon qui viendra collecter votre huile. Il faut pomper jusqu’à ce que l’huile ne coule plus. Par la suite, changez le filtre à huile. Il est également conseillé de graisser le joint avec de l’huile avant d’ajouter le nouveau filtre. Enfin, ajouter la nouvelle huile dans le carter.

 

  • Moteur hors-bord :

Comment réussir son hivernage Concernant le moteur hors-bord, démontez le filtre à essence ou séparateur d’eau et vérifiez son état. En cas de doute changez-le. Puis changez la turbine de pompe à eau. Elle doit être changée tous les ans ou toutes les 200 heures de fonctionnement. Enfin, vidangez l’embase. Pour ce faire, il suffit de dévisser le bouchon de vidange situé en bas de l’embase après avoir placé un contenant pouvant récupérer l’huile. Puis dévissez la vis du haut afin de vider la totalité de l’huile d’embase. Le remplissage s’effectuera obligatoirement par le trou du bas jusqu’à ce qu’elle déborde par celui du haut. Il se fait avec l’utilisation d’une pompe pour huile d’embase adaptée afin d’éviter la formation de bulles d’air.

Attention ! L’huile moteur usagée est très polluante et néfaste pour la faune et la flore. Il est donc recommandé de la déposer dans son bidon d’origine dans les centres de collecte appropriés qui s’en chargeront.

 

La lubrification des engrenages est également une étape importante afin de protéger le métal de la rouille et de la corrosion mais aussi pour libérer les mécanismes bloqués. Il permet également de nettoyer différentes tâches comme celles de graisses sur de nombreuses surfaces.

 
Enfin concernant votre moteur, il est nécessaire de consulter le guide d’entretien fournit par votre fabricant en cas d’actions spécifiques à entreprendre.Pour de plus amples informations, consultez notre guide intitulé : Comment entretenir son moteur de bateau ?

Donner votre avis

Laisser un commentaire

Fermer le menu