Un appel aux dons pour sauver le mythique Pen Duick

Un appel aux dons pour sauver le mythique Pen Duick

Le sauvetage de Pen Duick I vient de débuter avec le lancement d’une campagne de financement participatif qui a pour objectif la récolte de 250 000 euros. Ces fonds récoltés permettront de remplacer la charpente en bois ainsi que la coque en polyester tout en respectant les choix techniques réalisés auparavant par Eric Tabarly.

 

Un appel aux dons pour sauver le mythique Pen Duick

 

 

 

Pen Duick I est le premier bateau d’Eric Tabarly. Ce cotre à gréement aurique a vu le jour en 1898 grâce à l’architecte naval le plus réputé de l’époque : William Fife III. À ses débuts il est la propriété d’Adolphe Fowler, un membre du Royal Cork Yacht Club et porte le nom de Yum. Par la suite c’est en 1938 que la famille Tabarly le rachète et c’est à son bord que Guy Tabarly apprendra à son fils, Eric, la navigation. Ce dernier en héritera en 1952 et deviendra le 15ème propriétaire. Alors qu’en 1958, sa coque en bois est irréparable, une coque neuve en polyester sera moulée sur ce voilier et il deviendra durant cette période, le premier bateau avec la plus longue coque en polyester.
Afin d’améliorer ses performances dans de nombreuses courses Eric Tabarly décida de construire de nouveaux bateaux qui porteront également le nom de Pen Duick.
Le Pen Duick I restera alors en chantier à Saint-Malo avant de reprendre quelques régates en Méditerranée. Malheureusement c’est dans la nuit du 12 au 13 juin 1998 que disparaîtra en mer d’Irlande le célèbre navigateur.

 

Un appel aux dons pour sauver le mythique Pen Duick

 

 

 

Aujourd’hui il est la propriété de Jacqueline, la femme d’Eric Tabarly et de sa fille Marie. Par la suite il est classé Monument historique, le 5 avril 2016. Cependant avec le temps, la coque en polyester se délite et entraîne des dégâts sur la charpente du voilier. C’est pourquoi la décision de le désarmer est prise en 2017.
La charpente en bois ainsi que la coque en polyester doivent être remplacées et cela va être effectué au sein du chantier brestois : le chantier du Guip. Le montant total des travaux sur ce voilier a été estimé à 650 000 euros et en raison de son classement un apport de 400 000 euros a été assuré par les fonds publics. C’est pour combler ces 250 000 euros manquants que l’Association Pen Duick a été créée. Cette dernière a pour objectif d’assurer la gestion et de veiller à la bonne utilisation des fonds publics, suite au classement du voilier, mais aussi des fonds privés. C’est pourquoi l’association vient de lancer une campagne de financement participative qui se terminera le 14 décembre 2018. Les contributeurs, en fonction du montant de leur participation pourront recevoir des pièces historiques du voilier suite à son démontage.

Un appel aux dons pour sauver le mythique Pen Duick

Pour sensibiliser l’opinion à cette campagne de financement, le Pen Duick I sera exposé au sein du village officiel de la route du Rhum-Destination Guadeloupe à Saint-Malo du 24 octobre au 4 novembre. L’exposition se poursuivra au salon nautique de Paris en décembre.

Donner votre avis

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Laisser un commentaire

Fermer le menu